Le 31ème salon matériel de la construction et du bâtiment se déroule actuellement à Munich du 11 au 17 avril 2016.

Présentation du salon

Ce salon a la particularité d’être organisé une fois tous les 3 ans et d’être le plus grand du monde. Cette année, près de 600 000 visiteurs (entre 35-40% d’entre eux seraient étrangers), 1400 journalistes et plus de 3450 exposants venant de 57 pays différents, sont attendus sur la semaine. Le record d’affluence sur le point de tomber ? Les organisateurs l’espèrent, ce qui confirmerait l’impressionnant succès de la manifestation.

Les acteurs majeurs du secteur ne veulent pas manquer une opportunité de mettre sous les feux des projecteurs leurs dernières innovations présentées publiquement pour la 1ère fois à l’occasion de cet événement. En effet, celui-ci réunit la crème de l’industrie de construction de machines et donne une idée des prochaines machines qui seront utilisées sur les chantiers. Néanmoins, le contexte économique globalement morose dans le bâtiment (baisse tendancielle du chiffre d’affaire moyen) ne doit pas provoquer un engouement déraisonné sur les effets du salon sur le monde du BTP.

Un rendez-vous festif avec de nombreuses distinctions

Les différents prix rendent compte des progrès et l’inventivité du secteur. Ainsi, cette année, les 5 prix ont été décernés à :

  • La chargeuse sur pneus Kramer 5055e, 100% électrique, du constructeur Kramer-Werke GmbH, pour la catégorie « machines »
  • L’analyseur eau-ciment SONO  de l’entreprise IMKO GmbH, qui permet de mesurer la teneur en eau du béton, pour la catégorie « composants »
  • Le procédé de renforcement d’un pont en acier à moindre coût par Leonhard Weiss GmbH & Co. KG pour la catégorie « Procédés et ouvrages de construction »
  • L’impression 3D sur béton de l’université allemande de Dresde pour la catégorie « Recherche »
  • La Mecalac MWR du groupe Mecalac France pour la catégorie « Design »

Point important à mentionner : Mecalac est le seul groupe non allemand à avoir remporté un prix, ce qui témoigne également de la domination des constructeurs allemands.

Pour les personnes souhaitant voir la liste des nominés, vous pouvez la retrouver en allant sur le site de l’organisation du salon.

La sélection Tracktor des 8 nouveautés à découvrir

1. Arden Jet (Arden Equipment) qui innove avec le 1er système de pulvérisation d’eau intégrée aux cisailles de démolition permettant d’humidifier la zone à démolir. Une innovation qu’on apprécie fortement lorsqu’on connait l’exposition des opérateurs à la poussière.

2. La pelle minière de 677 tonnes, appelée PC7000, du fabricant japonais Komatsu : avec un godet de 36m3, elle est simplement la plus grosse pelle du salon ! Equipée de deux moteurs de 1250 kW, elle assure une meilleure maniabilité et sécurité ainsi qu’une hausse des performances. Une belle machine pour les grands chantiers de terrassement dans les mines.

Pelle minière PC7000 du constructeur Komatsu
La pelle minière PC7000 du constructeur Komatsu

3.Les grues mobiles GMK5150 et GMK5150L du constructeur Manitowoc. La hauteur maximale de la flèche de ces 2 grues est respectivement de 50.8m et 60m. Elle est également jugée très mobile et pèse 150 tonnes, elle est donc à privilégier pour le montage de grues à tour et les travaux en hauteur nécessitant de la puissance.

Grue GMK5150L du constructeur Manitowoc
La grue GMK5150L du constructeur Manitowoc

4. La chargeuse sur pneus 966M de l’entreprise Caterpillar est équipée d’une technologie dite « Cat Grade » qui fournit nombre d’informations précieuses pour les travaux. Parmi ces informations, on retrouve des informations sur les performances de la machine, la consommation de carburant, le temps d’inactivité, la mesure du poids des matériaux, ou encore l’intégration de caractéristiques de sécurité.

Chargeuse sur pneus M966M de Caterpillar
La chargeuse sur pneus M966M du constructeur Caterpillar

5. La plaque vibrante autonome et programmable du constructeur Ammann. L’opérateur définit préalablement la zone à compacter puis téléguide la plaque le long des bords de cette même zone. Les moindres impacts environnementaux sont également à mentionner car comparé à des plus gros compacteurs dont les performances en termes de compactage sont à peu près similaires, la plaque vibrante consomme moins de CO2.

Plaque vibrante autonome du constructeur Ammann
La plaque vibrante autonome du constructeur Ammann

6. La machine compacte l’Hydragig W 100 du constructeur JCB. Nous apprécions tout particulièrement sa polyvalence (excavation, levage, transport, …). Ses principaux atouts sont sa maniabilité, sa stabilité et sa mobilité.

Machine compacte Hydradig W100 JCB
La machine compacte Hydradig W100 du constructeur JCB

7. La première chargeuse à 4 roues totalement électrique du secteur du bâtiment construite par Kramer. Elle est innovante dans la mesure où elle n’émet aucune émission de C02 et est stable tout en garantissant une vraie sécurité.

Chargeuse à 4 roues totalement électrique de Kramer
La chargeuse à 4 roues totalement électrique de Kramer

8. Le boitier de commande GX-55 du constructeur Topcon. Il fournit des informations en temps réel durant les opérations d’excavation grâce à la technologie de guidage d’engins, ce qui permet aux opérateurs de niveler le terrain en toute sécurité.

Boitier de commande GX55 Topcon
Le boitier de commande GX55 du constructeur Topcon

La liste n’est évidemment pas exhaustive tant les attractions sont nombreuses !

Vous avez visité le salon ? N’hésitez pas à nous envoyer vos coups de cœurs et à commenter l’article ci-dessous.

L’équipe Tracktor